Marian souffre de fibrillation auriculaire depuis plus de 25 ans. « Un jour, je me suis rendue chez mon médecin généraliste, parce que j’avais des palpitations. Après avoir été renvoyée vers un cardiologue, on m’a dit que je souffrais de fibrillation auriculaire. » Deux ans plus tard, Marian a découvert un autre problème.

Évanouie à l’entrée de l’hôpital

Environ deux ans après le diagnostic, le cœur de Marian s’est mis à s’accélérer. Elle s’est évanouie à l’entrée de l’hôpital où elle travaillait. Elle a été directement admise dans l’unité de cardiologie pour une défibrillation. « À partir de ce moment, j’ai dû prendre des médicaments alors que je n’en avais jamais pris de ma vie. Cela a eu de profondes répercussions sur moi. »

Une dose d’anticoagulant mal adaptée

Au début, Marian passait des prises de sang toutes les deux semaines à l’Anticoagulation Clinic afin de mesurer les valeurs de coagulation de son sang. Sa dose a été calculée à partir de ce résultat. « J’ai suivi le rythme pendant deux ans, puis j’ai annoncé que je n’en pouvais plus. » Son médecin lui a prescrit un autre anticoagulant,

mais Marian a fait l’objet d’un AVC en 2007. « En rentrant chez moi en voiture, je me suis soudainement mis à voir de jolies couleurs dans le ciel. Une fois chez moi, j’ai nourri le chien bien plus tôt que d’habitude. » Son mari, ambulancier à l’époque, a remarqué que quelque chose n’allait pas. « Mon élocution était de plus en plus étrange et je n’étais plus capable de bouger les mains correctement. » Son mari a contacté le médecin généraliste, mais il était malheureusement trop tard pour éviter le développement de dommages permanents.

Savez-vous quand demander de l’aide médicale pour une personne qui prend des anticoagulants?

Téléchargez la liste des questions

Un AVC bouleversant

L’AVC a complètement chamboulé la vie de Marian. Elle est plus distraite, elle se fatigue plus facilement et ses émotions sont plus superficielles.  « Ma personnalité a changé sans que je m’en rende compte. Pour mon mari, je ne suis plus la femme qu’il a épousée. » Son entourage ne se rend pas vraiment compte des changements, car ils sont peu visibles. « Ils trouvent cela étrange que je ne boive pas d’alcool ou que je veuille rentrer tôt. Une fois que mon mari explique la situation, les gens sont généralement compréhensifs. »

Depuis lors, Marian a également fait l’objet d’une ablation, mais la fibrillation auriculaire est toujours présente. « Parfois, mon cœur se met à s’accélérer dès 4 h du matin et cela me réveille. J’ai peur qu’un caillot se forme à chacun de mes épisodes. »

« J’aime que mon médecin m’informe de manière exhaustive »

Marian sait qu’elle a besoin d’anticoagulants, mais elle s’inquiète également des risques. Elle essaie toutefois de ne pas laisser son anxiété contrôler sa vie. « Je sais que les choses ont beaucoup avancé dans le domaine des anticoagulants. Il en existe différents types, et il est utile de savoir quels en sont les avantages et les désavantages. J’aurais aimé que mon médecin me dise plus tôt qu’il y avait des alternatives à l’anticoagulant que j’ai pris en premier. »

Vous vous reconnaissez dans ce témoignage ou vous avez des questions sur la fibrillation auriculaire ? Veuillez contacter votre médecin.

« J’espère que cet hématome ne va pas tourner en hémorragie interne »

Marian a beaucoup changé depuis son AVC ; sa fille Susan l’a également constaté. « Ma mère se sent plus vite fatiguée, elle est distraite et montre moins d’émotion. » Marian prend des anticoagulants pour réduire le risque d’un autre AVC, ce qui augmente le risque d’hémorragie interne. « Ma mère a récemment développé un hématome dans l’œil. En temps normal, on ne se serait pas inquiété plus que ça mais maintenant évidemment, je suis plutôt préoccupée. Je lui ai dit de surveiller attentivement la situation et heureusement, elle prend ça au sérieux aussi. » La maman de Susan est allée rapidement consulter son médecin traitant : « L’hématome a maintenant disparu, je suis rassurée. »

Savez-vous quand demander une assistance médicale pour une personne sous anticoagulants ?

Consultez notre liste de vérification proposant 6 conseils ici

Lisez plus de témoignages patients